Fantasmagoria

La plateforme de gestion
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Et elle se répend, la rumeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar


Sujet: Et elle se répend, la rumeur   
posté le : Sam 16 Juin - 9:18
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
[Suite de ça]

À un moment, alors qu'elle avançait, il avait semblé à Avril que les voix disparaissaient pour laisser la place à une seule. Un murmure presque inaudible qui lui disait d'avancer, ou bien de tourner à droite. Elle avait mal, elle ne voulait plus jouer mais cette voix faisait taire ses pensées et la guidait. Elle avait mal, elle n'arrivait plus à réfléchir. Alors elle se contenta de suivre la voix. Comme hypnotisée, elle ressemblait à un robot.
Elle avait mal, elle voulait rentrer chez elle.

Le temps parût s'étirer et la marche d'Avril sur un chemin boueux avait des allures d'éternité alors qu'elle n'avait marché que depuis dix minutes. Le sang qui avait coulé de son nez avait fini par rouler le long de sa gorge et tacher sa robe, lorsqu'elle arriva, tout ce sang était presque sec. Mais où arriva-t-elle ? Elle ne le savait pas, elle se tenait juste là, devant une cabane blanche qui se dressait insolitement sur la place du village. Elle avait bien pris la direction du village finalement. Son appartement n'était plus très loin et il aurait suffit à Avril de contourner la cabane blanche et de continuer à avancer pour s'y rendre. Mais la voix ne voulait pas, non, la voix voulait qu'elle entre ici.

La place était déserte et l'effervescence qui avait régné ici un peu plutôt ressemblait à un mirage tant le silence s'était désormais imposé. Avril prit cette solitude comme un soulagement. Qu'aurait elle fait si un habitant un peu trop collant avait décidé de l'emmener à l'hôpital ? Elle n'était qu'à peine écorché et son nez ne saignait plus. Elle allait très bien.
Très bien.

Pendant que ses pensées l'occupait, Avril n'avait pas remarqué qu'elle s'était rapproché petit à petit de la cabane. Qu'elle avait poussé la porte. Qu'elle était entrée. D'ailleurs, elle subissait plutôt qu'elle ne décidait car ce n'était pas vraiment elle qui avait donné l'ordre d'avancer à ses jambes. Mais elle était là, maintenant, et ses pensées avait de nouveaux été chassées pour qu'elle se rende compte qu'elle était entrée.

Avril se mit à rire silencieusement en s'en apercevant. Finalement, on dirait bien qu'elle n'était pas libre de quitter ce jeu comme elle l'entendait. Elle ne s'appartenait plus, elle n'était qu'un pantin entre les mains d'un autre. Alors Avril cessa de rire et, maintenant qu'elle pouvait désormais se diriger elle même, s'approcha de là où étaient entassés les journaux. Elle attrapa le numéro du mois et le déplia pour l'étaler par terre, elle en attrapa un second et entrepris de le survoler après s'être assise sur son jumeau au sol. Elle le survola oui, mais ne compris pas vraiment ce qu'elle lisait, ressentant seulement une vague sensation de déjà vu en regardant les photos et les gros titres. Rien de plus.
Que devait-elle faire, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Nevroze
Your Scary Nightmare
Over All

avatar


Sujet: Re: Et elle se répend, la rumeur   
posté le : Dim 1 Juil - 15:46
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Nevroze marchait la tête baissée lorsqu’elle arriva devant le kiosque. Elle n’avait pas réellement envie qu’on le voit ici, pour diverses raisons, ainsi elle cache bien son visage du regard d’autrui, bien que son attitude laissa bien penser qui elle était. Toute chose n’est perçue qu’à trop vouloir être cachée. L’attention serait donc irrémédiablement tournée vers elle, mais elle ne pouvait prendre le risque de marcher à visage découvert, on la brûlerait sur place. Et pourtant, ça lui avait pris souvent, cette envie de retirer sa capuche et de laisser ses cheveux brûler au soleil, fermer les yeux et juste sentir le vent, écouter le silence. Devant tous. Mais c’aurait été très mal interprété. Les gens ici étaient trop fermés. Trop ancrés dans le passé, et ne savaient pas regarder vers l’avenir. Comme elle.

Elle arriva donc devant le kiosque, posa sa main sur la petite poigner bancale et poussa la porte. Qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle vit que la jeune demoiselle aux cheveux rouges était là, elle aussi. Décidemment, ce n’était plus un scoop à ce niveau-là. C’était du délire total.

« Hum… . »

Elle fit un pas en pénétra dans la salle. Dans la toute petite pièce en bois. Il n’y avait presque rien ici, si ce n’est des papiers et pages de journaux épinglés sur le mur, de vieux articles punaisés, et des feuilles qui voltaient un peu partout. Et ce fameux journal, toujours à la même place, toujours fermé et n’attendant même plus de lecteur, car personne, ici, ne lisait le journal.
Nevroze attendit. Elle ne savait pas du tout si elle était au bon endroit, mais le pensait fortement. De toute manière, si elle s’était trompée, elle avait de la ressource et ne resterait pas les bras ballants.

« Immaculé conception. A moins que tu ne veuilles cette fois-ci nous faire lire une page de journal ? »

Sa voix était grave et indiquait clairement qu’elle était énervée. Ailleurs il n’en fut rien.
Revenir en haut Aller en bas
Ira May
Invité
avatar


Sujet: Re: Et elle se répend, la rumeur   
posté le : Jeu 5 Juil - 15:34
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Bravo, les journaux sont inutiles!


    Mais que faisaient-elles? Etait-ce bien le moment de se tenir au courant des affaires du village?
    Il commençait à se demander s'il n'avait pas mis la barre un peu trop haut pour elles. Et bien soit, elles ne trouveraient jamais alors. Et elles ne sortiraient jamais de son jeu...

    Have fun...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Sujet: Re: Et elle se répend, la rumeur   
posté le : Jeu 5 Juil - 17:29
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Une silhouette encapuchonnée qui entre. Une tête rousse qui se relève. Deux regards qui se croisent.
Tic tac. Avril se redressa brusquement et toisa cette femme avec un air surpris. On aurait dit que l'encapuchonnée à couette l'avait suivit. Dans quel but ? Avril ne le savait pas, tout ce qu'elle savait c'était qu'elle entendait un tic tac incessant dans sa tête. ça lui rappelait son horloge, ça lui rappelait qu'il fallait qu'elle rentre chez elle. Tout de suite, maintenant.
Mais pourquoi n'était elle pas rentrée, déjà ?
Et pourquoi était-elle partie ?
Craie.

Comment avait-elle put oublier la raison de sa promenade ? Il n'y avait plus de craie dans son appart, plus aucune. Et Avril adorait dessiner sur les murs, la table du salon, le canapé, jusqu'à ce que même la poussière devienne colorée. Mais voilà, Avril avait voulu dessiner et il n'y avait plus aucune craie. Alors elle était tout simplement sortie dans le but d'aller en chercher.
Sans passer par la case achat.

À quoi bon de toute manière ? Il y en avait tellement, abandonnée sur le sol de la vieille école. Des craies de toutes les couleurs, uniques survivantes d'un désastreux incident ayant eu lieu ici. Ce n'était pas pour rien que cette école était toute démolie. Mais désormais, plus personne n'avait besoin de craies. Oui, l'école, il fallait qu'elle y passe avant de rentrer chez elle, c'était important.
Terriblement important.

Alors Avril contourna prudemment la femme toute encapuchonnée et elle sortit.
Tout simplement.

[Suite ici]
Revenir en haut Aller en bas
Nevroze
Your Scary Nightmare
Over All

avatar


Sujet: Re: Et elle se répend, la rumeur   
posté le : Jeu 5 Juil - 21:16
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Nevroze attendait. Elle était venue ici dans un but précis, et s'iritait de savoir que la petite rousse était là aussi. Elles avait eu la même idée, et personne ne venait signifier qu'elles avaient eu raison. Qu'Elle avai eu raison. Et bien quoi ? Aucune réaction. Aucune réponse. Nevroze ne tarda pas à le comprendre, elle s'était bel et bien trompée. Elle aurait donc du surement suivre sa première intuition, qui n'était pas celle-ci ; qui ne lui disait pas d'aller dans cet endroit. Non, c'était trop imagé, ici. Un papier, un journal, qu'aurait-t-il bien pu en faire ? Publier un article dans le journal ? Mais après tout, il avait déjà placardé sa fontaine, alors pourquoi pas ? Les éditions après tout venaient un peu n'importe quand, et disaient un peu n'importe quoi. Il était d'ailleurs étrange qu'il n'y en ai pas eu d'autre, alors pourquoi pas ? On l'aurait lu. Elle l'aurait lu.

Nevroze ne prit pas attention à cette rougâte qui la fixait du coin de l'oeil en faisant mine de ne pas la voir, et elle sortit, capuche sur la tête, de cette petite maison qui ne lui servait à rien. Cette fois-ci, elle espérait aller où il fallait. Un peu plus loin, mais un peu plus logique aussi :

à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sujet: Re: Et elle se répend, la rumeur   
posté le :
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
 

Et elle se répend, la rumeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasmagoria :: Anciens RP-