Fantasmagoria

La plateforme de gestion
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

  Appartement 101

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar


Sujet: Appartement 101   
posté le : Dim 9 Sep - 11:54
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Appartement 101

L'appartement 101, appartement devant lequel tout habitant de l'immeuble a dut passer. Pourtant lequel d'entre eux serait dire si il est habité ou même décrire sa porte ? Personne. Personne ne prête attention à cette porte qui ressemble à toutes les autres. Pourtant quelqu'un d'un peu observateur aurait pu remarquer la présence d'une nouvelle sonnette sur le côté gauche de la porte. Ou l'étiquette surmontant celle-ci, où figurait le nom de la propriétaire écrit soigneusement. Ou encore le paillasson flambant neuf, jurant avec l'aspect ancien du bâtiment. Mais rare était ceux qui prenaient le temps de s'arrêter, de contempler ce qui les entouraient ou même de simplement jeter un coup d’œil. L'habitante des lieux entendait souvent des pas pressés monter ou descendre mais rarement s'approcher. Si d'aventure une personne le faisait, elle ne pouvait déterminer si la propriétaire était présente ou non. Aucun son ne filtrait, jamais. À croire qu'un fantôme y avait emménagé.

Si l'idée vous venez d'aller frapper à cette porte vous constateriez qu'il n'en est rien. Un être de chair et de sang vous ouvrirait simplement, bien sûr en supposant que celui-ci soit présent. À ce moment là vous feriez face à une vue surprenante, vous ne vous attendiez pas que deux personnes puissent y habiter n'y même que l'entrée donne sur un escalier. Était ce même possible ? Là vous regarderiez plus attentivement la deuxième personne et finirez par comprendre que c'était vous même. Un miroir couvrait toute la surface du mur en face de vous. Après ça, si vous aviez la chance ou la malchance d'aller plus en avant dans l'appartement vous constateriez que les murs des autres pièces étaient aussi couverts de miroir de toutes les tailles et formes. L'ambiance ainsi crée donnait froid dans le dos à la majorité des visiteurs. Ils se sentaient observés et lorsqu'ils tournaient la tête pour voir si une autre personne était présente, ils ne rencontraient que leur regard. Mais peut-être qu'ils ne cherchaient pas au bon endroit, que cette sensation provenait de leur interlocutrice. Non, celle-ci restait hors de tous soupçons, incarnant l'innocence même. Peu de gens réalisaient que leur gêne était provoqué volontairement, ils supposaient bêtement que si il y avait autant de miroirs c'était que la locataire les aimait.

À part ça l'appartement était assez agréable à l’œil. Il semblait très spacieux, les miroirs aidant -et oui ils avaient d'autres fonctions que de mettre mal à l'aise les gens- mais aussi du fait que peu de meubles encombraient l'espace et que rien ne traînait. De plus la journée il était lumineux grâce aux innombrables fenêtres et à la peinture blanche qui imprégnait les murs. La seule touche foncée provenait des meubles en bois d'ébène et des cadres de certains miroirs. Le soir c'était une autre histoire, la propriétaire pouvait jouer avec les ombres et lumières si l'envie la prenait, ayant à sa disposition plusieurs lampes placées stratégiquement.

Tel était l'endroit que c'était aménagé Béatrice Halley. Convenable pour le personnage qu'elle avait crée pour les autres, parfait pour la personne qu'elle était vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Sujet: Re: Appartement 101   
posté le : Mar 11 Sep - 21:02
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
« Reflet changé, âme troublée ? »
Introduction de Béatrice à la tombe maudite

Le miroir ne la reflétait pas. Elle pensa brièvement que c'était impossible, le miroir reflétait toute la pièce sauf elle. Elle tendit la main sans hésitation pour le toucher. Mais au moment où ses doigts touchèrent la surface lisse du verre, elle se transforma en porte. Décidément cela n'avait aucun sens et... Et elle avait les yeux grands ouverts, le regard portant sur le plafond au dessus de son lit. Quelque chose devait l'avoir réveillé : il faisait encore nuit, elle pouvait voir la lune par sa fenêtre. Elle regarda alors son réveil, il indiquait deux treize du matin. Étrange, ce n'était pas son habitude de s'éveiller pour rien au milieu de la nuit. Elle se leva souplement tout en tendant l'oreille. Rien, aucun bruit. S'en était presque inquiétant. Elle s'approcha de la fenêtre et observa la rue. Aucun mouvement, tout était figé. Seul un petit souffle d'air faisait frémir ses lourds rideaux. Mais à quoi s'attendait-elle à cette heure de la nuit ?

Béatrice reprit sa recherche, bien qu'elle n’agisse pas ainsi par curiosité. Elle souhaitait simplement éviter que ça se reproduise. Et puis si c'était un bruit provenant de son appartement cela ne pouvait signifier qu'une chose : une personne c'était introduite chez elle. À moins que ce ne soit une bestiole. Dans tout les cas l'intrus le regretterait amèrement. Elle se retourna et examina sa chambre. Rien n'avait bougé, son lit avec la couverture rabattue, l’armoire en face d'elle avec toutes ses portes fermées, aucune affaire ne traînant par terre. Elle s'avança vers la porte et l'ouvrit en grand, scruta le salon qui offrait un joli jeu d'ombre dans cette pénombre. Mais là aussi tout était à ça place. Elle se dirigea finalement vers l'entrée, là où était le miroir de son rêve, s'attendant à moitié à y trouver une porte. Et non, le miroir était bien là comme d'habitude. Enfin presque, une énorme zébrure le traversait de part en part. À cette vue elle rentra dans une rage noire, qui avait osé toucher ses affaires, qui plus est les abîmer ? Puis une idée la traversa, personne n'était assez stupide pour entrer par effraction seulement pour briser un miroir. Plusieurs hypothèses étaient possibles, l'une d'elle étant qu'elle se trouvait toujours dans son rêve. Ou pas, ce qui était sur c'est que son reflet lui était renvoyé. Même si il était imparfait, la fêlure fractionnant son visage. Elle se voyait ainsi en pyjama, short et t-shirt, les cheveux en bataille et ses yeux brillant de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Nevroze
Your Scary Nightmare
Over All

avatar


Sujet: Re: Appartement 101   
posté le : Mar 11 Sep - 21:27
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Oui, Béatrice était enfin réveillée, et bien qu'elle eut l'impression d'avoir fait un affreux cauchemar, chose dont elle convint rapidement par ailleurs, elle put cependant voir dans le reflet de la vitre fêlée que quelque chose n'allait plus. Ce n'était pas en elle-même ni même une sensation qu'elle pouvait ressentir. Ce n'était pas non plus un sentiment ni rien. Non, le fait que quelqu'un chose n'allait plus était parfaitement visible et laissait maintenant Béatrice penser qu'en effet, on s'était introduit dans son appartement. Pourtant, si elle prenait la peine d'aller vérifier, elle verrait que la porte est verrouillée, de l'intérieur, comme elle l'avait fait en entrant. Soit donc quelqu'un était effectivement rentré, et donc il se trouvait encore dans l'appartement, caché quelque part, surement derrière l'un des lourds rideaux qui cachaient la lumière de la lune aux yeux de Béatrice, soit dans la salle de bain, soit dans un placard, soit ailleurs, et cette pensée peut-être effraierait la belle, bien qu'elle fasse tout son possible pour garder courage et sang-froid ; soit la personne n'était jamais rentrée, mais alors dans ce cas, comment se faisait-il que ça ait changé ?

Changé, oui. Le reflet dans le miroir avait changé dans le sens que sur la table de nuit se trouvait un papier, posé debout, mi-ouvert pour qu'il ne tombe pas. Une carte, semblait-il, qui d'ici, paraissait très sombre. Sombre, oui, pour sombre jour. Voilà un détail qui s'était ajouté dans le reflet de Béatrice, et par la même occasion, dans sa vie : comment cette carte avait-elle bien pu atterrir-là ? Était-ce le plus important, ou la curiosité de Béatrice prendrait-elle le dessus sur le reste ? Elle avait le choix, de toute manière, sa nuit semblait terminée. Elle pouvait donc chercher dans la maison qui s'y cachait. Ou elle pouvait aller lire cette fameuse carte qui se distinguait du reste dans son propre reflet abîmé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Sujet: Re: Appartement 101   
posté le : Mer 12 Sep - 19:40
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Peur ? Béatrice n'avait pas peur et si elle l'avait jamais ressentie, celle-ci s'était muée en une colère bouillonnante. Par acquis de conscience, elle vérifia le verrou de la porte d'entrée et avec étonnement elle le trouva verrouillé. Ceci pouvait augurer le pire comme le meilleur. Le pire étant qu'une personne s'était introduite chez elle de nuit et avait jugé utile de verrouillé la porte, signifiant par la même qu'elle comptait s'attarder. Tout en formulant ces pensées, Béatrice s'était dirigée en automate vers sa chambre. Ce qui n'est certainement pas la meilleur chose à faire quand l'on suppose qu'un intrus a pénétré chez-soi . Mais la jeune femme ne s'en préoccupait guère, elle était la maîtresse des lieux et ne se laisserait pas dicter sa conduite. Elle s'immobilisa après avoir fait quelques pas dans sa chambre, quelque chose avait changé. Elle n'arriva pas à identifier immédiatement ce que c'était, la pénombre ne l'aidant pas. Toutefois elle finit par remarquer un objet sur sa table de nuit qui n'y était pas auparavant. Béatrice s'avança du meuble d'un pas leste. Une fois devant elle put voir que l'objet n'était autre qu'une carte. Une carte sombre, qui se fondait presque dans l'ombre. Pas étonnant qu'elle n'ait pu la déceler sur le champ.

Décidément, la nuit devenait de plus en plus étrange. Qui avait déjà entendu parler d'une personne s'introduisant chez un tierce pour déposer une carte et cela après s'être enfermé chez cette dite personne ? Ça n'avait vraiment aucun sens. Ou du moins aucun sens pour Béatrice, ce qui pour elle revenait au même -entendre par là que si ça n'a pas de sens pour elle, ça n'en a pour personne-. Elle jeta un regard en arrière, pour vérifier que personne ne l'observait, avant d'attraper la carte. C'est seulement à ce moment là qu'elle jugea utile d’allumer la lumière. Elle comptait bien mettre fin à cette mascarade le plus vite possible et lire la carte pourrait s'avérer le moyen le plus rapide. De toute façon elle n'avait aucune intention de jouer à cache-cache avec l'intrus. Elle appuya donc sur l'interrupteur de sa lampe de chevet. Ébloui par la lumière elle dut cligner des yeux plusieurs fois avant de pouvoir distinguer quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Nevroze
Your Scary Nightmare
Over All

avatar


Sujet: Re: Appartement 101   
posté le : Mer 12 Sep - 21:06
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Béatrice avait fait le tour de son appartement, avait vérifié que la porte était fermée, et puis était revenue dans sa chambre. Ce n'était pas forcément le plus prudent à faire quand on avait pas d'arme sur soi, mais Béatrice eut beaucoup de chance : personne ne lui sauta dessus. Elle eut à loisir le temps de vérifier que tout était en ordre avant de déceler la carte sur la petite table de chevet. La carte sombre. Pour sombre jour. Elle l'a prit dans ses mains, et l'ouvrit, pensant que c'était là la façon la plus rapide de mettre un terme à ce mystère ? Elle n'avait pas totalement tord. Elle avait pensé à allumer la lumière, et fut éblouie quelques instants. Quelques instants durant lesquels elle ne put regarder la carte sans cligner des yeux tant ça lui faisait mal, mais enfin, une fois que sa vue se fut stabilisée, elle put jeter un œil à l'intérieur de la carte.
Une fleur blanche, ainsi qu'une croix mortuaire. C'était une carte de condoléance.

" Dans la graine,
la vie est cachée dans la mort ;
Dans le fruit,
la mort est cachée dans la vie. "

C'était une citation imprimée directement sur la carte ; et en dessous, était écrit, avec des lettres rondes et soignées.

" Je suis désolée de vous apprendre que votre grand-père est décédé ce Mardi. Les funérailles auront lieu dans l'après-midi du Samedi de cette semaine. "

Et dans une autre écriture, plus petite, presque illisible, d'un mauve baveux :

" Tu es en retard Béatrice ... Cours ! "

Cours, Béatrice... !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Sujet: Re: Appartement 101   
posté le : Jeu 13 Sep - 21:25
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
La fleur blanche sur la carte sombre lui sauta aux yeux dés quel put y revoir. Bien que ce n'était pas l'élément le plus important, la carte étant une carte de condoléances. Béatrice dut lire attentivement le message deux fois pour en comprendre la teneur. Son grand père était mort cette semaine ? Et son enterrement devait se faire samedi. Mais quand était-ce ? Aujourd'hui ou demain ? Béatrice n'arrivait pas à le déterminer, ça l'agaçait. Puis elle remarqua une ligne écrite en mauve en bas de cette carte. Elle dut rapprocher la carte de la lumière et plisser les yeux pour parvenir à la décrypter, celle-ci étant écrite en patte d'oie. Ce qu'elle put lire alors était :

" Tu es en retard Béatrice ... Cours ! "

En retard, cela voulait-il dire que samedi c'était hier ? Dans ce cas c'était au delà du retard à présent. Mais peu importait, elle se rendrait au cimetière et ce tout de suite. Elle jeta la carte sur la table de nuit et alla enfiler une veste, noire tant qu'à faire, et des chaussures plates, pour courir c'était mieux. Oui elle comptait courir non parce qu’on le lui disait mais seulement parce qu'elle même l'avait décidé. Ou en tout cas elle le pensait. Un sentiment d'urgence avait naquit en elle à la lecture du faire-part de décès bien qu'aucun de tristesse, que son grand-père soit mort ou vivant l’indifférait un peu. Et de toute façon le moyen le plus rapide de s'y rendre était de courir. Ce fut donc en courant qu'elle s'y rendit en laissant la lumière allumée et la porte d'entrée ouverte derrière elle. Peut-être rencontrerait-elle ainsi la personne ayant déposé ce message chez elle en toute impunité.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sujet: Re: Appartement 101   
posté le :
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Revenir en haut Aller en bas
 

Appartement 101

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasmagoria :: Anciens RP-